28 janvier 2021

Comment déclarer son chiffre d’affaire lorsqu’on est micro-entrepreneur ( auto-entrepreneur ) ?

Depuis 2009, un statut accessible à tous pour les créateurs d’entreprises qui souhaitent démarrer une activité en France. Le statut de micro-entrepreneur (auto-entrepreneur) rencontre un succès croissant grâce à la facilité des formalités d’enregistrement. D’après des nouvelles données dévoilées par l’Acoss (Agence centrale des organismes de sécurité sociale), le 16 juillet 2019, des chiffres font état d’une progression de 15% des micro-entrepreneurs depuis 2017.

Le statut de Micro-entrepreneur est accessible à tous avec une simplification des formalités

La popularité de ce statut est généralement due au fait que les formalités d’enregistrement faciles à accomplir et que les règles fiscales et comptables sont moins contraignantes que les autres formes de statut d’entreprise.Tout d’abord, un micro-entrepreneur n’est pas une structure commerciale légale – c’est un statut fiscal spécifique qui applique des règles fiscales et comptables simplifiés. Il n’est accessible qu’à une personne exerçant une activité indépendante en qualité d’entreprise individuelle. Soit une personne qui dirige l’entreprise en qualité de commerçant indépendant, et non par l’intermédiaire d’une société anonyme.

Le statut de Micro-entrepreneur n’est pas accessible pour les sociétés

Ainsi, le statut de micro-entrepreneur ( auto-entrepreneur) n’est pas disponible si vous proposez de gérer votre entreprise par le biais d’une société à responsabilité limitée – comme une EURL ou une SARL ou toute autre forme de structure juridique de société française.

Ainsi, le statut de micro-entreprise est de ce fait une Entreprise Individuelle (EI) qui est imposé en qualité de micro-entrepreneur, plutôt que d’être imposé d’une personne morale qui prend la forme d’une entreprise.

Les avantages du statut de micro-entrepreneur concernant la fiscalité et la comptabilité

Avec le statut de micro-entrepreneur, il n’y a pas de niveau minimum de cotisations de sécurité sociale à payer. Vous régler les cotisations relatives à la sécurité sociales au fur et à mesure, sur la base des ventes, par rapport au niveau de ventes au cours d’une période donnée. Si vous ne déclarez pas de chiffre d’affaires pour une période de deux ans, vous risquez de perdre le statut d’auto-entrepreneur.

Un micro-entrepreneur n’est pas tenu de tenir des livres de comptabilité, à l’exception d’un registre qui énumère les revenus perçus, bien que les commerçants soient également tenus de tenir un livre de dépenses. Ces règles comptables simplifiés sont souvent citées comme l’un des principaux avantages du statut de micro-entrepreneur, car il n’est pas nécessaire d’avoir recours à un comptable. Vous pouvez ainsi effectuer vous-même votre comptabilité avec le statut de micro-entrepreneur si vous estimez que vous pouvez l’effectuer vous-même.

Quelles sont les limites de chiffre d’affaire du statut micro-entrepreneur ?

  • Les limites de chiffre d’affaire pour le statut de micro-entrepreneur sont fixés à 33 200 € HT pour les prestations de services relevant de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou des bénéfices non commerciaux (BNC).
  • Concernant l’achat, la revente, la vente et les prestations d’hébergement, le chiffre d’affaire ne doit pas dépasser 82 800 euros.

Comment déclarer votre chiffre d’affaire en tant que micro-entrepreneur ?

Lorsque vous travaillez sous le statut de micro-entrepreneur, vous devez déclarer et payer toutes les taxes sur votre activité.

Les contributions sont basées sur votre chiffre d’affaires (ventes) pour la période comptable précédente. Cependant, les «ventes» correspondent rarement à «l’argent reçu», en raison de l’écart entre la date de facturation et la réception des fonds. De plus, certaines factures peuvent ne jamais être payées en raison de créances irrécouvrables, une réalité pour la plupart des entreprises. Cela peut inévitablement conduire à des problèmes de trésorerie dans l’entreprise, surtout s’il y a également des charges fiscales et sociales à payer. Ainsi, les orientations émises par le gouvernement stipulent:  » Le micro-entrepreneur doit déclarer pour chaque période le montant des recettes effectivement encaissées, et non pas facturées ».

Par conséquent, si au cours du trimestre, vous avez facturé un chiffre d’affaires de 5 000 €, mais que vous avez encaissé seulement 2.500 €, le montant que vous déclarez comme chiffre d’affaires pour la période est le chiffre le plus bas. À l’inverse, si vous avez facturé 5 000 € au cours de la période de référence, mais que vous avez reçu 7.000 € en espèces, le chiffre que vous déclarez est le plus élevé. Si vous n’avez pas de chiffre d’affaires au cours d’une période comptable, aucun frais n’est dû, mais vous devez tout de même faire une déclaration

Pour déclarer vos revenus, vous avez deux possibilités : Vous recevrez un formulaire fiscal par la poste, ou vous avez la possibilité de créer compte sur le site officiel du ministère de l’économie pour les déclarations d’impôts qui est :  www.impots.gouv.fr . 

Le site internet est le même que vous utilisez déjà pour effectuer votre déclaration de revenus personnels. Vous devez créer un compte différent pour votre activité commerciale et déclarer vos revenus de manière mensuelle ou trimestrielle. 

Maintenant que vous en savez plus sur le statut de micro-entrepreneur, vous pouvez ouvrir un compte qui repond aux besoins de votre activité au sein d’une néobanque en comparant les meilleures néobanques pour micro-entrepreneurs.

Cliquez-ici pour noter cet article!
[Total: 1 Average: 5]

Une réflexion sur « Comment déclarer son chiffre d’affaire lorsqu’on est micro-entrepreneur ( auto-entrepreneur ) ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!