7 mars 2021

Comment devenir traducteur en freelance

Le traducteur en freelance est un prestataire de service qui effectue la traduction d’un texte d’une langue à une autre. Il existe de nombreuses opportunités dans le domaine de la traduction, notamment au niveau des sujets à traduire, qui peuvent être des sujets scientifiques, littéraires, économiques, technologiques et bien plus encore.

L’industrie de la traduction est en plein essor d’après un rapport sur le « Marché des services linguistiques en 2018 » élaboré par Common Sense Adisory. Le marché pesait 46,52 milliards de dollars au niveau mondial et devrait augmenter à hauteur de 56,18 milliards de dollars américains d’ici 2021.

Les missions du traducteur indépendant

Le traducteur en freelance a pour mission de traduire les documents de clients ayant une langue d’origine vers une autre langue. Cependant, le traducteur freelance ne se limite pas à faire la traduction mot à mot, il doit aussi respecter la forme du texte, le sens qui en ressort, le fond du document, afin d’avoir une traduction exacte.

Sa mission peut se prolonger dans le cas où il est face à un contenu web. Le traducteur en freelance peut finir la traduction du document et la mettre en ligne sur le site de ses clients.

Les compétences pour devenir traducteur en travailleur indépendant

Le métier de traducteur freelance ne necessite pas nécessairement de diplôme. Par contre, bon nombre de clients exigent une qualification professionnelle en matière de traduction. Par ailleurs, pour satisfaire votre clientèle une maîtrise de l’orthographe, de la grammaire et de la syntaxe sont indispensables.

Dans le même ordre d’idées, de solides compétences rédactionnelles sont nécessaires. De plus, des acquis en HTML et dans l’utilisation d’un CMS comme WordPress peut être un plus pour intégrer directement les textes au sein d’un site internet.

Les ressources utiles au traducteur freelance

Le traducteur freelance a besoin de certains outils afin de pouvoir travailler efficacement. Il s’agit de logiciels tels : Traduc, Deepl, Sdl trados ou encore Babylon Translator …

La rémunération du traducteur freelance

La rémunération d’un traducteur salarié oscille entre 1 500 et 3 500 €/mois. Pour un traducteur freelance, la rémunération n’est pas fixe, un traducteur indépendant gagne en moyenne 20 euros la page et le taux peut varier selon différents critères :

  • La difficulté des traductions à effectuer
  • Les compétences du traducteur
  • L’expérience professionnelle, importante ou non, du traducteur

Comment un traducteur peut obtenir des missions en freelance ?

Le traducteur peut obtenir des missions en mettant en oeuvre différentes initiatives.

  • Mettre à jour son CV
  • Concevoir un blog de traducteur freelance
  • S’inscrire sur plusieurs sites de traducteurs freelances
  • Se faire connaître des agences de traduction

Ouvrir un compte dans une néobanque lorsqu’on est traducteur indépendant

Aujourd’hui de nombreux freelancers choisissent d’ouvrir un compte dans une néobanque. En effet, un compte dans une néobanque permet de recevoir les gains des différentes missions de traduction rapidement sur un compte dédié.

L’ouverture d’un compte dans une neobanque est une solution qui offre plusieurs avantages aux freelancers comme une carte de paiement, un outil de gestion du budget, un RIB/IBAN et bien plus encore.

Pour choisir une néobanque, vous avez la possibilité de consulter notre comparateur pour affiner votre choix.

Cliquez-ici pour noter cet article!
[Total: 1 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!